• Des mèches de cheveux du "Che" vendues 100.000 dollar

    Le corps de Che Guevara exposé le 10 octobre 1967 à Vallagrande après son exécution par des agents de la CIA (© AFP/Archives - Marc Hutten)
     

    DALLAS (Etats-Unis (AFP) - Des mèches de cheveux et d'autres reliques du révolutionnaire argentin Ernesto "Che" Guevara ont été vendues jeudi soir aux enchères à Dallas (Texas, sud) pour 100.000 dollars, selon le site internet de la maison d'enchères et un quotidien local.

    Des mèches de cheveux du "Che" vendues 100.000 dollars aux enchères
     

    Le corps de Che Guevara exposé le 10 octobre 1967 à Vallagrande après son exécution par des agents de la CIA (© AFP/Archives - Marc Hutten)
     
    DALLAS (Etats-Unis (AFP) - Des mèches de cheveux et d'autres reliques du révolutionnaire argentin Ernesto "Che" Guevara ont été vendues jeudi soir aux enchères à Dallas (Texas, sud) pour 100.000 dollars, selon le site internet de la maison d'enchères et un quotidien local.
    Ces mèches de l'icône révolutionnaire, ainsi que des photos de son cadavre et des empreintes digitales, ont été acquises par un libraire texan, Bill Butler, qui était le seul enchérisseur, rapporte vendredi le Dallas Morning News.

    Le "Che" était "l'un des plus grands révolutionnaires du 20e siècle", a déclaré l'acheteur à la porte-parole de la maison d'enchères Heritage Auction Galleries, Kelley Norwine, citée par le quotidien.

    M. Butler, 61 ans, a expliqué qu'il comptait exposer ses nouvelles acquisitions dans sa librairie, Butler & Sons Books.

    Ces reliques étaient vendues par Gustavo Villoldo, un ancien agent de la CIA ayant participé à la traque puis à l'exécution du révolutionnaire argentin il y a quarante ans en Bolivie.

    Capturé le 8 octobre 1967 après 11 mois de guérilla, "Che" Guevara a été exécuté sommairement par l'armée régulière bolivienne le jour suivant dans le hameau de La Higuera (sud-est de la Bolivie).

    Sa dépouille a été exposée comme un trophée par les autorités avant d'être enterrée secrètement à Vallegrande. Ses restes, découverts en 1997 suite aux révélations d'un général bolivien, ont été depuis transférés à Cuba.

    M. Villoldo a dit avoir récupéré des cheveux et pris des empreintes afin de prouver à ses supérieurs qu'il avait bien accompli sa mission.

    Les mains du cadavre avaient été sectionnées et la maison d'enchères n'a pas précisé si les empreintes digitales avaient été obtenues avant ou après l'amputation.

    Cette vente aux enchères avait entraîné de nombreuses protestations dans le monde notamment de la veuve du "Che", Aleida March, 71 ans, qui a exprimé son indignation.
    « Tchad: neuf Français accusés d'enlèvement d'enfan Pete Doherty condamné à quatre mois de prison avec surs »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    youyou_2
    Vendredi 7 Mars 2008 à 00:11
    jjjjnq
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :